Archives pour la catégorie Actions sociales

Marine, seule contre tous !

Marine Le Pen traite François Hollande de « vice-chancelier » d’Angela Merkel

 

Image de prévisualisation YouTube

 

J’ai besoin de Marine !

Image de prévisualisation YouTube

 

 

 

 

Tribune Municipale de Jacky Vassard – Louviers Bleu Marine – Mai / Juin 2016

Jacky Vassard – Louviers Bleu Marine

 

13vassard   Arrivant de concert avec le printemps, les subventions illégitimes ont fleuri bien vite dans les dernières délibérations du conseil municipal avec par exemple 2400 euros proposés aux syndicats. En effet, le système ultralibéral a tout intérêt à faire survivre ces structures moribondes pour donner l’illusion d’un dialogue social devenu inutile face aux mesures européennes inflexibles. Nous répétons que l’argent public ne doit pas servir à financer ces organismes politisés et donc partisans.

   Notons également 5900 euros destinés à l’aide internationale, puisque puiser dans la poche des Français est devenu une habitude pour ces projets qui ne les servent pourtant pas.

   L’équipe municipale actuelle, qui insiste sur la notion d’économie, n’hésite pas non plus à débloquer 25930 euros pour participer à un projet d’étude d’une nouvelle ligne ferroviaire, projet dont l’utilité est remise en cause par de nombreux élus (et par les usagers eux-mêmes). La délibération, qui a été adoptée à la Case (le financement total – 139200 euros HT – se partageant sur trois communautés d’agglomération et le département) pourrait donc alimenter un projet non seulement inutile mais que personne ne verra avant une cinquantaine d’années.

   Enfin, le dogme multiculturaliste, lui, ne connaît pas de saison puisqu’une mosquée kurde va être construite à Val-de Reuil, sur le principe que chaque groupe doit pouvoir bénéficier de sa construction spécifique… D’un coût total de 700000 euros, nous ne nous poserons même pas la question de savoir qui va financer ce magnifique projet, lassés de trop bien connaître la réponse au vu de chantiers similaires. Si les activités industrielles étaient aidées avec le même zèle que le sont les mosquées, l’emploi s’en porterait mieux !

Jacky Vassard – conseiller municipal – Liste Louviers Bleu Marine

Jacky Vassard fait front – Elu Fn à Louviers, il remplacera Ludovic LARUE

DSCF7771  Comme vous le savez déjà mon activité ne me permet plus de suivre correctement la vie politique locale et d’assister à chaque conseil municipal. Par respect pour mes électeurs, j’ai l’honneur de céder mon siège à Monsieur Jacky Vassard, qui a déjà porté fièrement les couleurs du Front National à Louviers, mais je reste a votre disposition. Ceci n’est pas un départ mais un compromis faute d’avoir du temps pour vous défendre.

    Je reste votre interlocuteur et votre responsable de section 

                                      Ludovic LARUE

 

 

Article Paris Normandie du 24-10-2015 : (cliquez pour agrandir)          

jacky vassard

20151024_211242                20151024_211256

 source

 

LOUVIERS BLEU MARINE : Faisons les comptes

Tract  disponible – LOUVIERS BLEU MARINE

decembre verso            decembre 2014   cliquez pour télécharger et visualiser

Tribune libre

dette-2-8d540Coopération décentralisée : c’est le mot utilisé en langage UMPS pour dire que l’on distribue à tout va l’argent du contribuable français vers les pays du tiers-monde. Il faut avouer que la terminologie de gauche ne manque jamais d’imagination pour maquiller les trahisons du système avec des mots savants. Dans les faits, on accordera à l’association Label Mafi’art, troupe de théâtre béninoise un peu plus de trois mille euros pour leur permettre de parcourir à l’aller et au retour les quatre mille huit cent kilomètres par avion qui nous séparent d’eux. N’en déplaise à nos pauvres qui font les poubelles à la fin du mois, il faut bien qu’une poignée de mondialistes embourgeoisés se divertissent, quand même ! Mais cette dépense est ridicule en comparaison du centre d’agriculture biologique que la CASE s’est mise en tête de construire pour la modique somme de 2,2 millions d’euros. Avec une dette publique qui dépasse les deux mille milliards, on aurait tort de se priver.

En matière d’emploi, la fermeture de la MEF (Maison de l’Emploi et de la Formation) a suscité quelques remous. Pourtant, l’empilement des structures faisant double emploi – si j’ose dire – avec le centre national Pole Emploi, il n’est pas illogique de mettre un terme à son activité en net déclin.

L’insécurité, enfin : elle est toujours en hausse, à Louviers comme ailleurs, conséquence logique du laxisme organisé par la droite et la gauche successivement (loi Dati, loi Taubira). Peut-être que l’UMPS finira par intégrer dans les emplois d’avenir le métier de cambrioleur ?

Marine Le Pen au sujet de Mme Taubira :

 

 

Image de prévisualisation YouTube

Louviers, une ville comme les autres

Communiqué de Ludovic LARUE

Ce n’est pas les honneurs mais le mécontentement général qui attentait Monsieur Martin et ses adjoints cette semaine. En effet, la rénovation du quartier Salengro traine depuis huit ans et les habitants ne se privent pas d’exprimer une grande, très grande, lassitude. Pas de chauffage ici, pas de cuisine là… les remarques sont insistantes face aux élus qui se contentent de tempérer avec les mêmes refrains « cela va se faire », comme à des enfants.

La vétusté n’est pas le seul problème évoqué puisque les habitants se plaignent de rôdeurs nocturnes qui font des courses en voiture et en moto, de gêneurs récurrents qui font grand bruit, sans parler de la violence potentielle de ces mêmes individus. Mais face à ces problèmes, Monsieur Martin a la solution : placer ici et là des radars pédagogiques*. De quoi faire trembler la racaille !

Mais l’équipe municipale a tout de même eu le mérite de s’être déplacée puisque le bailleur social Eure habitat s’est fait remarquer par son absence. Il faut rappeler que ce dernier n’a quant à lui pas de siège à perdre aux municipales.

Paupérisation, insécurité, réponses risibles de la mairie, oui, Louviers est une ville comme les autres. Partout en France, les mêmes causes produisent les mêmes effets… et la même indifférence de la part des élus.

Maire de Louviers, je ne laisserai pas l’insécurité proliférer, dans aucun quartier.

*Source : La Dépêche

Marine Le Pen demande l’abandon de l’écotaxe

 

Marine Le Pen en conférence de presse à Fougères, dans l'ouest de la France, le 26 octobre.
Marine Le Pen en conférence de presse à Fougères, dans l’ouest de la France, le 26 octobre. (Photo Thomas Bregardis. AFP)

La dirigeante du FN dénonce la clause de sortie négociée par le gouvernement UMP sous le précédent quinquennat.

 

Marine Le Pen, présidente du FN, a préconisé mardi l’abandon de l’écotaxe, «mauvaise dans sa conception et ses conséquences», tout en dénonçant le coût de la clause de sortie signée pendant le quinquennat Sarkozy.

Comme France Inter lui demandait si le gouvernement devait renoncer à ce prélèvement qui suscite la révolte en Bretagne, l’eurodéputée a tranche : «oui, bien entendu, c’est une taxe mauvaise dans sa conception et ses conséquences, qui intervient au moment où les Français n’en peuvent plus et où les entreprises sont en très grande difficulté, particulièrement celles de l’agro-alimentaire qui vivent un dumping social très féroce.»

Elle a souligné que cette taxe avait été construite «par l’UMP». «C’est une société italienne, Ecomouv’ qui est chargée de l’organisation de cette taxe, de sa mise en œuvre et de la récupération de la taxe». «Il y a un énorme problème démocratique dans la manière dont le gouvernement a cru pouvoir signer une clause de résiliation avec cette société de 800 millions d’euros», a estimé Marine Le Pen. «C’est un moyen, en réalité, d’aller à l’encontre de la volonté des Français. (…) S’ils veulent changer cette situation, ils ne peuvent pas le faire», s’est-elle indignée. «C’est une méthode qui doit être dénoncée, surtout quand c’est une société italienne qui en profite», a ajouté la dirigeante frontiste.

Jean-Marc Ayrault réunit mardi matin à Matignon élus bretons et ministres concernés par l’écotaxe, combattue farouchement dans cette région.

Jean Marie Le Pen : « Les conditions sont réunies pour de nouveaux affrontements dans les banlieues »

 

Le président d’honneur du FN et député européen Jean-Marie Le Pen interpelle François Hollande !

Le président d’honneur frontiste revient sur les incidents de Brétigny-sur-Orge et de Trappes pour dénoncer « l’incapacité » du gouvernement.

Jean Marie Le Pen juge aussi que l’UMP s’est abaissée à faire « la manche » en lançant une grande souscription nationale pour combler ses dettes. « Je suis un diseur de vérité, je suis le tribun du peuple », revendique le vieux chef frontiste de 85 ans.

 

Jean Marie Le Pen :

Le Point.fr : François Hollande a reçu lundi soir les leaders de la majorité à l’Élysée. Sort-il de son rôle présidentiel ?

Jean-Marie Le Pen : Personnellement, je pense que non, mais lui devait le croire puisqu’il avait pris l’engagement de ne jamais les rencontrer. Ce n’est pas sa seule promesse de président qu’il a trahie ! En fait, le président de la République est le véritable chef du gouvernement comme il l’était d’ailleurs sous Nicolas Sarkozy et sous ses prédécesseurs. Il y a une fiction qui est celle du Premier ministre, lequel est en fait l’exécutant des ordres du président. Mais ce n’est pas ce qui m’inquiète le plus !

Qu’est-ce qui vous inquiète donc tant ?

Ce qui m’inquiète, ce sont les discours qui se substituent aux actes de gouvernement. Et c’est illustré de façon emblématique par M. Valls (ministre de l’Intérieur, NDLR) qui profite de tout désordre, c’est-à-dire de dysfonctionnements de son service, pour faire une leçon de morale et une mise en scène de sa propre personne afin de se présenter en un homme énergique et déterminé.

Selon vous, les violences urbaines à Trappes ont été mal gérées ?

Je ne sais pas si cela a été mal géré. Ce que je sais, c’est que dans cette affaire comme dans celle du déraillement du train à Brétigny-sur-Orge, on ne nous dit pas la vérité : on cherche à masquer les choses. Il y a au minimum une édulcoration, quand ce n’est pas une censure complète. Prenons l’exemple de l’histoire de l’éclisse : tous les gens de bon sens se sont demandé comment une éclisse tenue par quatre boulons pouvait se déboulonner toute seule ! Mais l’hypothèse du sabotage a été écartée. Je crois comprendre pourquoi : c’est parce que l’on craignait d’affoler les populations. On ment ! Ensuite, on a masqué une chose beaucoup plus grave : l’agression des forces de secours et des blessés ou même des morts pour les dépouiller. C’est un témoignage d’un niveau de barbarie qui, chez nous, est exceptionnel. Le gouvernement se rend compte qu’il ne maîtrise pas la situation et il serait surtout dans l’incapacité de la maîtriser si elle s’aggravait. C’est pourtant le rôle du pouvoir que de prévoir et d’imaginer toutes les situations possibles et dangereuses.

De quoi voulez-vous parler ?

Toutes les conditions sont réunies pour de nouveaux affrontements dans les banlieues, comme en 2005 : le nombre d’immigrés a augmenté et la crise s’est aggravée. Nous serions alors dans une extrême difficulté pour maintenir l’ordre. Finalement, le modèle d’intégration français n’a jamais fonctionné puisque cela n’était pas possible dans un cadre d’immigration massive. Pour faire des Français complets – et pas seulement des Français de papier -, certaines conditions doivent être réunies : il faut le désir de devenir Français, un meilleur enseignement, le service militaire et du travail. Or, aujourd’hui, l’enseignement français incline les immigrés à penser qu’ils ont plus de droits que de devoirs et enseigne un mépris de la culture française et de son histoire. Et le communautarisme s’est installé en France : des petits-enfants naissent qui ne se considéreront pas comme des Français.

Par conséquent, continuer une politique d’immigration massive en sachant qu’on n’avait pas les moyens d’intégrer ces gens-là, c’était admettre ipso facto l’idée qu’ils s’organiseraient eux-mêmes en communautarisme. La responsabilité des gouvernements qui se sont succédé depuis quarante ans est écrasante et criminelle. Et cela continue car M. Hollande poursuit la politique de M. Sarkozy qui continuait celle de M. Chirac, lequel continuait celle de M. Mitterrand. Mais il y a un phénomène qui va peut-être ouvrir les yeux des Français : c’est l’immigration massive des Roms, prévisible et probable si la Bulgarie et la Roumanie entrent dans l’espace Schengen.

Manuel Valls a mis en garde contre « des mots dangereux pour la cohésion de la nation ». Selon vous, ce danger existe-t-il ?

Non, toute vérité est bonne à dire même si elle est désagréable à entendre. C’est la condition élémentaire de la démocratie. On ne peut pas juger d’une situation, ni déterminer une politique si on masque au peuple la réalité des choses. Moi, j’ai dit que la présence des Roms était urticante et odorante. Cela a été un tollé épouvantable ! Je renvoie bien sûr ces cuistres à l’étude du Larousse pour qu’ils regardent la différence qui existe entre odorant et malodorant. Quand vous portez un jugement, quel qu’il soit, vous êtes soupçonné de racisme, défini comme le crime absolu. Quelle que soit la phrase que vous ayez dite, elle tombe sous la définition d’incitation à la haine raciale. Moi je suis un diseur de vérité, je suis le tribun du peuple. Je dis ce que je vois. Et l’opinion est en train d’en prendre conscience. L’essentiel de la dédiabolisation du FN tient à ce fait : les gens se disent : « Le Pen avait raison alors qu’on nous a dit que c’était un fasciste, un extrémiste. »

Le gouvernement prépare de nouvelles mesures de rigueur via des hausses d’impôts et une réduction des dépenses. Cela est-il inéluctable ?

Nous avons passé de loin la barre de l’imposition ! Il y a trop d’impôt en France ! C’est donc dans les dépenses qu’il faut trancher. Le gouvernement n’y arrivera pas tant qu’il ne touchera pas à la politique d’immigration.

Le Sarkothon a déjà recueilli 7 millions d’euros pour combler la dette de l’UMP et le parti revendique 40 000 adhérents. Ne vous en déplaise, l’UMP n’est pas morte…

Le FN lui aussi a eu une dette de 10 millions d’euros. Et même s’il n’avait pas les capacités contributives de l’UMP, le FN, lui, n’a pas fait la manche. Il a payé en vendant ses biens. Mais si gogo est content de payer pour l’UMP.

 

Source : LE POINT

oklahoma devasté !

oklahoma devasté !

Ludovic larue :  » Mon coeur et mes pensées s’en vont ce soir dans l’oklahoma »

    « Mes condoléances pour les victimes »

 

oklahoma devasté ! dans Actions sociales oklahoma-tornado-9

 

 

 

 

12

dibi n'goran marc mondesir |
JEAN DUCHAMP |
Montrichard l'éternelle. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 9800so
| Polemika
| Tout Comprendre